Heavy Fingers
Heavy Fingers

 

Heavy Fingers, une histoire d'amitié, de spectacles et de musique.

 

Lyon, les années 90, où le saxophone est omniprésent  dans la musique pop.

 

 Jacques Ponthus, Arno Jourdy et Manuel Fillat sont étudiants et se rencontrent au conservatoire. Très vite, ils deviennent amis autour du partage de la même passion pour le saxophone ;  ils ne se quitteront plus.

Une fois diplômés en musique classique, les 3 jeunes musiciens se lancent dans l’apprentissage du jazz et créent un groupe de saxophonistes : Heavy Fingers.

Pourquoi ce nom ?  

Parce qu'à force de travailler la musique, en fin de journée, les doigts sont lourds et c'est la preuve qu'ils ont bossé. Car il ne faut pas s'y tromper avec leur manière de déconner en permanence, ce sont de gros bosseurs.

Les premiers concerts sont tout de suite des succès et confortent leur envie d'un groupe sans autre apport que le saxs.  Ils décident alors de composer, de chercher, de trouver leur identité musicale et de proposer au public des concerts de jazz original.

Arno (sax soprano) se prend de passion pour l’écriture et assumera cette part dans le groupe. Les concerts s’enchainent, les tournées en France, la marque de saxophone Yanagisawa les repère et les sponsorise. Les accessoiristes Vandoren, BG, JS musique les soutiennent (soutien qui perdure aujourd'hui)

Ils ont à peine 20 ans.

 

Mais la scène ne suffit pas, il y a aussi l'envie de transmettre et de partager. Parallèlement  ils tissent ensemble un réseau en enseignant le saxophone au conservatoire de Lyon et en développant  des rencontres avec les acteurs culturels locaux. Pendant 10ans, ils vont écumer les scènes nationales et festivals pour faire partager leur univers musical : "flâneries de Reims, Jazz a Vienne, Rhinojazz, Jazz a la Villette, festival de Sète, Porquerolles, Antibes, Casino de Paris, Olympia …

Leur chemin  leur fera partager les aventures d'artistes très différents, comme Marc Jolivet, les Temptations, George Benson,Benny Goson, Martial Solal ...

 

Mais l’envie d’une autre dimension scénique les anime, il faut dire qu’ils se défendent d’être uniquement des musiciens sérieux, professionnels et exigeants mais qu’ensemble la part d'enfance n'est jamais loin. D'autant que les jeunes hommes sont devenus des pères de famille et que créer pour les enfants devient un geste assez naturel.

On leur a assez dit qu'ils étaient de vrais comédiens, ils vont le devenir.

 

Du spectacle musical pour un public familial, ou pour des enfants, c'est leur nouvel eldorado. Avec Gérard Guipond, Francoise Gambey, Stéphane Baquet ou encore Cédric Marchal, ils vont créer un nouvel univers de théâtre musical. En 2005, le groupe devient compagnie, il proposent leurs premiers spectacles en Avignon : c’est un carton !!!!

Le spectacle" jamm" sera joué plus de 300 fois dans l’hexagone.

L’aventure des tournées, la route, les rencontres, la scène, les galères, les succès forgent une amitié que rien ne vient jamais remettre en question.

Ils sont aujourd’hui tous parrains (et marraines) de presque tout leurs nombreux enfants.

 

Depuis 10 ans ils créent différents spectacles, humour musical, jeune public, art de la rue et deviennent incontournable chaque année pendant 1mois au festival d’Avignon, La Mecque de la diffusion des spectacles.

 

Le travail paie : aujourd’hui ils vont exporter leur travail en collaborant avec les chinois, la bas en chine, si, si, la bas…

 

Heavy Fingers are coming from the « Conservatoire de Lyon ».

Each of them following a soloist career, had the chance to meet and play all around the world with : George Benson, The Temptations, Four Tops, Benny Golson, Martial Solal, Laurent Cugny, François Jeanneau, Henri Texier, Magik Malik, Alain Debiossat, Paco Sery.… for the jazz music. The artistic project from now on is to make musical shows for children and families with a touch of fun.